Jigoku


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ketsueki Namida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ketsueki Namida
Novice
avatar


Infos Personnage
Age: 18 ans
Taille: 1m 74
Niveau: C

MessageSujet: Ketsueki Namida   Lun 4 Jan - 20:04

I. Personnage


Avatar :
Spoiler:
 

Nom : Namida
Prénom : Ketsueki
Surnom(s) : (facultatif) Ket’, Chef, My Lord
Race : Humain
Age : 18 ans

Clan : Rebelles

Classe : Chef
Niveau : C
Rang : Chef

Métier :


Guilde : Nop.


Elément(s) : Feu, Eau, Glace, Foudre, Air, Ether, Métal, Terre.

Sortilèges :
Malgré le nombre d’éléments que Ketsueki maîtrise, il possède ses favoris. Lorsqu’il a recourt à la magie, il utilise presque toujours l’eau et la glace. Ce sont ses domaines de prédilection. Aussi utilise souvent les molécules d’eau présentes dans l’air pour créer de légers cocons de glace déstabilisant souvent ses adversaires. C’est notamment pour ça qu’il ne craint pas les combats en hiver.

Arme(s) :
Ketsueki possède un long bâton de bois dont il ne se sépare jamais. C’est l’arme qu’il utilise le plus fréquemment pour se battre. Il ne lui sert pas à tuer mais à mettre ses ennemis hors d’état de nuire. Il possède aussi divers couteaux, de petites tailles qu’il peut cacher dans ses bottes ou mettre à sa ceinture dans le cas où le tranchant d’une lame lui est indispensable. Le Chef a aussi en sa possession un arc long et fin, souvent posé dans son dos avec son carquois. Beaucoup de guerriers s’étonnent du fait qu’il ne possède pas d’épée. Le fait est qu’il en a bel et bien une, cachée dans sa tente qu’il n’utilise jamais pour la simple et bonne raison qu’il n’aime pas tuer. Cette arme est un souvenir de son père, de sa descendance mais il refuse de la sortir de son fourreau et s’est juré d’y avoir recourt qu’en cas d’extrême nécessité. De plus cette dernière ne fait que lui rappeler un épisode douloureux de son passé. Depuis la violence le dégoûte encore plus qu'avant et il ne veut plus jamais prendre la vie de qui que ce soit.

Equipement :
Ketsueki n’a pas vraiment d’équipement à proprement parler. Il ne porte jamais d’amure, aux grands damnes de ses partenaires d’ailleurs. Il possède juste une cotte de maille d’une finesse et d’une légèreté extrême. Elle fut conçue par sa mère et beaucoup disent qu’elle est imprégnée de magie. Il ne s’agit pourtant sans doute que d’une légende. Sinon, le jeune homme est toujours avec sa cape sur le dos, munie d’une capuche elle lui permet de passager inaperçue. Pas de bouclier, il se sert de l’esquive et privilégie la rapidité donc le matériel le plus léger, quasi inexistant.

Style de combat :
Ketsueki possède un style de combat qui surprend souvent ses adversaires. En effet on s’attend souvent à des techniques mortelles et autres, choses que le jeune garçon n’affectionne absolument pas. Pratiquant les arts martiaux depuis son plus jeune âge il s’en sert énormément en combat. Il utilise aussi beaucoup son bâton, désarmant en premier lieu puis mettant hors d'état de nuire. Il joue sur sa vitesse et son agilité plus que sur la force brute qui ne lui fait pas non plus totalement défaut. Il lui arrive cependant de faire usage de cette force pour créer des hémorragies visant à affaiblir l’opposant sans nécessairement le tuer. On peut dire qu’en soit le garçon à un style de combat basé sur l’offensive non mortelle et la défense. S’il se bat en compagnie de camarades il aura tendance à les protéger coûte que coûte. Etant pacifiste à la base, il se refuse à faire du combat son arme et sa qualité principale.


Histoire :

La tranquillité et le calme sont des notions inconnues de nos jours. Même les plus pacifiques ne peuvent vivre dans un lieu prospère. Ryôku l’avait compris très tôt mais utopiste, il décida de créer le mouvement des rebelles. Dans ce monde bouleversé et enclin à la violence, la haine et la guerre cet homme avait formé un mouvement pacifique qui, chaque jour, luttait pour que personne ne soit en mesure de tuer, de massacrer des peuples entiers. Ecoeuré par les conflits, il fit de son humanité sa plus grande force de propagande et réussit bientôt à réunir beaucoup de monde. Des civils se joignirent à lui, des femmes et des enfants se réfugiant dans le village de Yazuac pour avoir sa progression et aider à leur manière cette lutte qui serait sans doute sans fin. Bien vite le clan ce fit une réputation auprès des autres, ils étaient craints car personne ne connaissait réellement leur identité et personne ne pouvait prévoir leur futur cible, savoir quel clan allait voir toutes ses armes exploser et ne pouvoir apercevoir que des ombres se faufiler dans la nuit et fuir, satisfaites d’avoir fait reculer les futurs assauts. Ryôku était adulé par les membres de son clan. Homme droit et fidèle à ses convictions, il inspirait le respect et nul ne souhaitait le voir trépasser. Après quelques années sa route croisa celle d’Emi. Jeune réfugiée, elle n’était cependant pas passé inaperçue dans le village et ce dès son arrivée. Femme de fort caractère elle avait prit la tête des femmes combattantes, quelques rebelles féminines refusant de rester les bras croisés en voyant des hommes partir à la lutte. Elle fut bien vite respecté pour son courage mais pas seulement. Sa beauté terrassait les hommes les uns après les autres. Gracieuse et légère, elle fit aussi succomber le chef du clan. Ils menèrent ensemble alors la lutte, chefs de talents, ils se complétaient et leur utopie semblait devenir un peu plus réel, malgré de rudes crises. Aussi, quelques années après leur rencontre, naquit leur fils unique. Cependant en venant à la vie il prit celle de sa mère qui ne survécut pas à l’accouchement. Ketsueki naquit donc au prix de l’existence de sa mère, lors d’un hiver difficile comme tous les autres. Afin de protéger son enfant Ryôku fit croire qu’il était décédé en même temps que sa mère et le garda caché. Quelques personnes étaient au courant de l’existence de l’enfant et quand il fut impossible de le cacher totalement on le présenta comme fils d’un général mort à la guerre et ayant été adopté par une des femmes travaillant à la demeure de Ryôku, ce qui expliquait que le gamin y soit en permanence.

Ketsueki fut donc élevé par son père qui prenait grand soin de son fils, passant autant de temps que ses fonctions lui permettaient avec lui. Plutôt frêle, le gosse semblait très fragile mais très tôt déjà, ses traits montraient la même beauté que ceux de sa mère. A cinq ans, le jeune enfant fit une rencontre qui s’avéra bien plus importante pour le reste de sa vie qu’il ne pouvait le comprendre à cet âge là. Son père rentrait d’une mission, il portait sur le dos un loup blessé qui finit étalé dans le hall alors que Ryôku essayait de reprendre ses forces. Le jeune Ket’, qui était alors en train de jouer avec Aedan, un louveteau auquel il était lié, fut attiré par cet animal. Il prit alors son protégé dans ses bras et s’agenouilla à côté de l’animal blessé.

« Il a des bobos papa, il faut le soigner ! »

Le jeune garçon venait de toucher le loup, voulant vérifier s’il était encore apte à réagir. A cet instant l’animal montra les crocs mais l’enfant, encore trop jeune pour comprendre ce contenta de lui montrer Aedan, lui signalant qu’ils étaient pareils tout en lui souriant et lui tendant la main pour qu’il la sente et n’ait pas peur, comme on le fait avec un petit animal craintif. Le loup cessa alors toute réaction. Quelques jours plus tard Ketsueki revit l’animal qui n’était en fait autre qu’un loup-garou. Son père le lui présenta sous sa forme humaine, sous le nom de Lestat et lui expliqua que désormais, il serait toujours à ses côtés. C’est ainsi qu’il se retrouva dès son plus jeune âge avec un garde du corps. Au début, l’enfant ne posait aucun souci à son responsable, docile il obéissait, il n’était pas le genre d’enfant à enchaîner les bêtises. Cependant, alors qu’il atteignit l’âge de 12 ans, les choses se compliquèrent, ce qui n’était pas pour faire plaisir à Lestat. Ketsueki voulait lui aussi agir pour les rebelles. Jeune intellectuelle, il commençait très tôt à comprendre le monde qui l’entourait et fut saisit des mêmes idées utopistes que son père. Il essayait donc bien souvent d’aller dans les missions. Quand son père l’apprenait, il ne cessait de lui répéter qu’il était trop jeune. Cependant il lui arrivait de réussir à tromper sa vigilance, pas celle de son garde du corps par contre. Ce dernier parvenait toujours à le suivre et à le protéger. Le jeune adolescent s’était prit d’affection pour lui, aussi il évitait de faire des remarques sur son comportement. Cependant il ne lui avait jamais expliqué son attachement, sachant très bien qu’il ne restait que parce que son père lui ordonnait et que le loup-garou était lié à lui et ne pouvait qu’obéir au chef des rebelles.

Les années s’écoulaient et rien ne changeait. Les luttes s’enchaînaient, les rebelles subissaient des pertes mais encore et toujours, la violence persistait et les clans trouvaient des moyens de s’entre tuer. Aussi Ryôku décida de lancer une mission bien plus périlleuse que les autres. Le clan Hon’ba était l’un de ses plus farouches adversaire et aussi une de ses cibles préférée lors des destructions de matérielles. Ce jour-là il lança une grande offensive ayant pour but de détruire un nombre maximal d’armes. Une opération suicide car s’attaquer à tout d’un coup réduisait les chances de passer sans se faire remarquer par les gardes. Le jeune Ketsueki, alors âgé de 16 ans décida de participer à cette mission, sans prévenir son père. Une fois la nuit tombée, les troupes rebelles passèrent donc à l’offensive et la destruction commença. Seulement le clan ne fut pas pris au piège et bien vite, de nombreux hommes vinrent défendre leurs armes. Les combats furent engagés. Ryôku se retrouva alors dans une situation délicate mais au même instant son fils était clairement en danger de morts. Lestat alla donc défendre l’adolescent mais ne pu arriver à temps pour sauver le chef des rebelles qui succomba aux coups de son adversaire. Malgré l’effervescence du moment, Ketsueki remarqua le corps étendu et ensanglanté de son père. Une étrange sensation l’envahit alors et une rage qu’il n’avait jamais perçu lui vrilla les entrailles. Sans réfléchir il se saisit de l’épée de son père et se rua sur les adversaires. Habiles aux combats mais surtout renforcé par sa colère il les massacra tous les uns après les autres. Ses coéquipiers ne le reconnaissaient pas mais n’osaient s’approcher. Bientôt l’enfant fut couvert de sang, les cadavres jonchaient le sol et l’odeur de mort planait. A cet instant le gamin fut saisit par Lesta qu’il le maintenait, cherchant à le calmer. Encore sous la colère Ketsueki se débattit, les premières larmes coulèrent sur ses joues, il frappait violemment son garde du corps, l’ordonnant de le lâcher et de le les laisser aller tuer tous les autres. Après quelques instants pourtant il sombra dans l’inconscience. La violence de ses émotions et la fatigue avaient eu raison de lui et son esprit s’était échappé pour quelques instants dans de sombres méandres.
A son réveil, Ketsueki était allongé dans son lit, un homme s’approcha de lui et lui affirma qu’on allait organiser les funérailles de son père. Cela le ramena brutalement à la réalité et les images de la veille se mirent à le hanter. Pourtant, avant qu’il ne puisse se laisser emporter par les visions monstrueuses de ses victimes hurlantes on lui rapporta qu’il y avait un risque d’émeute site à la découverte d’un loup-garou dans le village. Sans plus attendre le jeune garçon se rendit sur les lieux et découvrit Lestat au milieu de la foule. Il s’interposa alors, ordonnant qu’on le laisse tranquille, qu’il n’était autre qu’un fidèle serviteur de Ryôku, désormais décédé. Il annonça ensuite qu’il reprenait la tête du clan. Lestat lui déclara alors qu’à la mort de son père, il était désormais lié à lui et que par conséquent il resterait à son service. Le flambeau venait donc de changer de mains et Ketsueki, appuyé par Aedan son fidèle loup et Lestat son garde du corps, s’était retrouvé à 16 avec un clan sous sa responsabilité. Heureusement un général de son père était là pour l’aider et lui apprendre à gérer tout cela.

A 18 ans Ketsueki était donc le chef actif des rebelles. Toujours en mission, il ne lui arrivait presque jamais de laisser ses partenaires y aller seul. L’action de son clan avançait grandement alors que de violents changements s’annonçaient. L’adolescent ne savait pas qu’elle serait l’issue de toute cette lutte mais il faisait tout pour garder espoir et pour motiver son peuple. Ce dernier était le seul à connaître son vrai visage, ses adversaires ne connaissaient pas son identité et ne savaient donc pas à qui s’attaquer pour faire taire ce mouvement de révolte utopiste.

~L’utopie n’est sans doute que le mirage d’un esprit fatigué mais d’elle découlent l’espoir et le courage. Faites taire le chef des utopistes et son peuple, avide de la volonté qui leur donnait, brisera la barrière entre rêve et réalité.~


Caractère :
Mature. C’est sans doute le terme le plus important pour définir Ketsueki. Ayant du grandir rapidement et être adulte très jeune pour assumer ses responsabilité il est extrêmement mûr. Malgré ses 18 ans on peut penser avoir à faire à une personne de plus de 20 ans quand on parle avec lui. C’est donc quelqu’un de réfléchi et de posé. Calme, il parle toujours sereinement et ne s’emporte pas aisément. Il est même difficile de connaître ses émotions car il garde toujours un masque de sérénité. C’est quelque chose qu’il a appris avec le temps, pour ne jamais donner d’avance à son adversaire il se doit de paraître le plus neutre possible. En temps normal donc, il s’agit d’un jeune homme réservé, pesant ses mots et capable de gérer beaucoup de choses de manière très diplomatiques, sans s’énerver. Cette facette est celle qu’il montre lorsqu’il travaille et qu’il est entouré de monde. Il n’a pas le droit à l’erreur aux vues des fonctions qu’il occupe. Cependant Ketsueki demeure malgré tout un jeune homme de 18 ans n’ayant jamais connu sa mère et ayant perdu son père à 16 ans, sous ses yeux. Ces évènements ont fragilisé le jeune homme. Il est donc particulièrement sensible sous sa carapace. Malgré cela, il n’a jamais pleuré depuis l’âge de 16 ans depuis ce fameux évènement. Il lui est arrivé de sentir son cœur se serrer, d’avoir la gorge nouée et d’avoir envie de tout stopper mais pas une larme n’est venue perler sur sa joue. Cela n’entache pourtant en rien sa détermination. C’est son arme ultime, la clé de tout, sans elle il serait déjà aux mains de ses adversaires. Plus déterminé que quiconque, il allie ce côté de lui avec une témérité parfois effrayante et un fort sens de l’honneur. Voilà pourquoi il ira toujours en mission et que même si on lui dit que les chances sont faibles, il pensera toujours à la réussite. De plus, il sait prendre ses responsabilités et a apprit à gérer le pouvoir pourtant il n’est pas aveuglé par ce dernier. Il aimerait même n’être un simple pion aux mains d’un chef vaillant et fort. Voilà pourquoi il rêve de rétablir la paix mais pas d’être le souverain qui la maintiendra à jamais.

~Coupez moi les ailes, je pourrais encore marcher vers la victoire et la paix.~


Goûts :
Fasciné par les arts, Ketsueki aime tout particulièrement la musique. Malgré que cette dernière soit peu au goût du jour en tant de guerre, il aime entendre le son de quelques instruments ayant survécu à la destruction. Il a lui-même appris la musique dans son enfance, il sait donc jouer de nombreux instruments et chanter de manière juste et délicate. Il lui arrive de s’adonner à ses activités mais c’est de plus en plus rare car ses responsabilités sont de plus en plus grandes. Chaleureux malgré les apparences il aime passer du temps e compagnie des gens en général, parler de tout et pouvoir ne penser à rien d’autres qu’à un moment sympathique. Il aime aussi la nature, surtout lorsqu’elle est bercée par les vents d’hiver et se balade souvent en compagnie d’Aedan pour se ressourcer et tout oublier. Il n’aime pas la solitude mais malheureusement c’est son seul échappatoire aussi il est contraint de la choisir pour reprendre courage. Ketsueki adore aussi la littérature, il aime lire, ce que tout le monde ne sait faire, voilà pourquoi il lui arrive de prendre du temps pour apprendre aux enfants de son peuple à lire. Au début, il le faisait lui-même mais désormais il a confié cette tâche à des personnes possédant elles aussi le savoir. Mais ce que l’adolescent aime par-dessus tout est la vie. Il la chérit et aimerait pouvoir la vivre de manière plus tranquille, voilà pourquoi il fait de son mieux pour que cela soit possible aux générations futures.

Physique :
Déconcertant. On pourrait résumer le physique de Ketsueki rien qu’avec ce mot. Beaucoup de gens restent sidérés face à son apparence. De constitution légère, son corps est extrêmement fin et allongé. Pour autant, les nombreux entraînements qu’il a subit, notamment en compagnie de Lestat lui font posséder une certaines musculature et une carrure qui prouvent son habilité au combat. Cela ne lui retire pourtant en rien son côté efféminé. Les traits de son visage sont en effet très féminins. Il tient en fait cela de sa mère. Ses yeux roses et ses cheveux violets font de lui une personne que physiquement on ne peut oublier aisément. Son regard est profond et surmonté de sourcil fin. Cela ne fait qu’encourager la douceur qui semble émaner de son être. Toujours vêtue de manière légère, cela ne fait qu’accentuer cette apparence presque frêle. De plus sa peau est extrêmement pâle, ce qui est assez étonnant vu qu’il est toujours en extérieur. On pourrait ainsi croire qu’il possède une santé fragile ce qui n’est pourtant absolument pas le cas. Plutôt solide, Ketsueki peut facilement jouer de son physique pour se faire passer pour un simple garçon de ferme ou serviteur afin d’éviter les ennuis.
En soit, Ketsueki possède un physique très avantageux, pour différentes raisons…

Signes distinctifs: Aucun

Autres précisions : Nop

Animal :
Aedan. C’est ainsi que se nomme le loup de Ketsueki. Il fut donné au jeune homme alors que ce dernier avait à peine 4 ans. Son père voulait qu’il ait un camarade mais aussi un être qui plus tard pourrait le protéger. Ainsi les deux êtres sont très proches l’un de l’autre, surtout qu’ils peuvent partager leurs pensées. Actuellement Aedan est un grand loup, plus que la normale, il peut porter l’adolescent sur son dos. Son pelage est particulièrement blanc et ses yeux d’un bleu vif. Toujours aux aguets il veille sur son maître ou plutôt sur son ami. Fidèle, il ne le trahirait pour rien au monde. Affectueux il se laisse aisément approcher par les enfants et les membres du clan. Pourtant il se montre agressif envers les étrangers, n’ayant pas la confiance facile.



II. Hors jeu

Autre compte : Un pour l’instant me va très bien x).

Votre niveau de RP : Euh… On va dire correct et encore u____u

Estimation de votre présence sur le forum (vous pouvez vous aider d’une note /10) : Ah bah ça… Je dirais 4/10… Ça évoluera sans doute au cours de l’année.

Comment avez-vous connu le forum ? Question con x)

Autres précisions ? :Vous voyez, je l’ai faite ma fiche x).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Ketsueki Namida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jigoku :: Les personnages :: Fiches des Personnages-
Sauter vers: